Du nouveau à Aquivet ?

Actualités

COVID-19 et vos animaux de compagnie : que sait-on aujourd’hui ?
Santé publique
13/05/2020

Eysines, le 07/05/2020

Depuis son émergence en décembre 2019 en Chine, les connaissances acquises sur le coronavirus SRAS-CoV-2 responsable du COVID-19 montrent que la voie principale de transmission de ce virus est interhumaine : par contact entre les personnes ou à travers l’inhalation de gouttelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux.

Néanmoins, comme la structure génétique du virus indique une source originelle animale probable, nous pouvons nous interroger sur le rôle potentiel des animaux domestiques dans la transmission du virus.

A ce jour, quelques rares études, dont la méthodologie n’est pas parfaite, ont suggéré que les chats pourraient être une espèce sensible au SRAS-CoV-2. Il y a actuellement moins de dix chats naturellement infectés signalés jusqu’à présent dans le monde. Les chiens quant à eux ne sont pas du tout sensible au SRAS-Cov-2, a priori.

A la lumière des connaissances scientifiques à notre disposition en ce début du mois de mai 2020, les autorités sanitaires considèrent qu’il n'existe actuellement aucune preuve montrant que les animaux domestiques (animaux d’élevage et de compagnie) jouent un rôle épidémiologique dans la diffusion du SRAS-CoV-2. Plus particulièrement, les chats domestiques ne sont pas considérés comme des acteurs de l’épidémie.

Par ailleurs, aucun cas de contamination de l’Homme par un animal de compagnie n’a été à ce jour rapporté.

Rien ne justifie donc l’abandon d’un animal domestique, qui, nous le rappelons, est un délit pénal passible de 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Les autorités sanitaires rappellent cependant la nécessité de préserver les animaux de compagnie d’un contact étroit avec les personnes malades et d’appliquer les mesures d’hygiène de base lors du contact avec un animal domestique en se lavant les mains avant et après l’avoir caressé, après le changement de sa litière, et d’appliquer les « gestes barrière » en toute situation.

Aucun traitement antiseptique appliqué sur votre animal domestique n’est nécessaire, et bien sûr l’application de gel hydro-alcoolique ou de solution alcoolique sur le pelage et/ou les pieds de votre animal est à proscrire, car hautement toxique pour lui en cas d’ingestion par léchage et même par diffusion transcutanée.


En conclusion, il faut retenir que :

- L’Homme peut transmettre le SRAS-COV2 dans de très rares cas à certains animaux domestiques réceptifs au virus (chats, furets, hamsters),

- A l’inverse, les animaux domestiques sont ce qu’on appelle des « culs-de-sac épidémiologiques » et ne peuvent pas transmettre le virus à l’Homme.


Enfin, pour protéger votre animal de compagnie, les autorités sanitaires recommandent :

- D’éviter tout contact étroit avec son animal lorsque l’on est porteur du virus,

- De se laver les mains avant et après avoir caressé son animal et après le changement de la litière.



05 56 95 01 01
Parc d'activités Mermoz
19, avenue de la forêt
33320 Eysines

Horaires & rendez-vous

Aquivet vous accueille pour les consultations spécialisées tous les jours :

Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 19h

Le samedi de 8h à 12h

Demandez un rendez-vous


  Vous affirmez avoir pris connaissance de nos conditions d'utilisation

Vos retours nous intéressent

  Vous affirmez avoir pris connaissance de nos conditions d'utilisation