La clinique

Bienvenue à la clinique vétérinaire Aquivet !

Depuis son ouverture en septembre 2006, Aquivet a choisi d’offrir un service de qualité, assuré par une équipe de vétérinaires spécialistes.
La structure a été pensée pour compléter la chaîne de soins auprès des cliniques vétérinaires de la région et permettre la prise en charge des animaux nécessitant des soins spécialisés. Pour se faire, nous avons établis une charte qualitative que nous nous engageons à respecter auprès des confrères et des propriétaires.
L’équipe médicale d’Aquivet est composée de 7 vétérinaires spécialistes et travaille en collaboration avec les vétérinaires référents du Sud-Ouest.
Située en bordure de la rocade nord de Bordeaux, nous avons souhaité un accès facile vers l’extérieur de la ville, en bordure du domaine sportif du Pinsan à Eysines. Cet établissement est moderne dans le but d’améliorer votre accueil et celui de vos animaux.
L’ensemble de l’équipe d’Aquivet met tout en oeuvre pour vous donner satisfaction et apporter les meilleurs soins à votre animal.


Les origines

Notre histoire

L’histoire d’AQUIVET, c’est au départ un héritage, celui de l’éthique professionnelle de Jean Meynard.

En effet, Jean Meynard (1917-2013) est un des pionniers de la médecine et de la chirurgie Vétérinaire dédiées aux animaux de compagnie ; il exerce à Bordeaux puis au Bouscat, où il créé dans les années 1970 une des premières cliniques vétérinaires en France avec plusieurs salles de consultation, des blocs opératoires et un véritable chenil d’hospitalisation. Son dynamisme le pousse à des travaux remarquables en chirurgie orthopédique. Il est un des tout premiers vétérinaires à traiter dans les années 50 les fractures par broche et ses fixateurs externes, toujours nommés JAM (Jean Alphonse Meynard), ont réparé des milliers de fractures de nos animaux de compagnie. Son esprit rigoureux, sa pédagogie innée, ses connaissances immenses, et ses analyses poussées, associés à une main de chirurgien-artiste emmènent naturellement les confrères de la région à lui confier leurs cas difficiles.

Puis lorsqu’il prend sa retraite en 1981, c’est Jacques Drapé qui prend sa suite au Bouscat, où très vite celui-ci développe une activité exclusive en chirurgie orthopédique. Il met en application ses engagements professionnels pour la création des spécialités vétérinaires en participant notamment à la création et aux travaux du Conseil National de la Spécialisation Vétérinaire et du Collège Européen de Chirurgie Vétérinaire. Il développe un réseau de vétérinaires référents dans le Sud-Ouest et au-delà des Pyrénées. Christophe Malet, qui est un des tout premiers vétérinaires pouvant se prévaloir du titre de spécialiste, le rejoint en 1998 pour développer l’activité chirurgicale. Très vite, le cadre de la clinique du Bouscat apparaît trop petit pour répondre à la demande du réseau de vétérinaires référents. La nécessité d’élargir l’offre de services se dessine également. Le concept d’une structure pluridisciplinaire apparaît.

Le projet AQUIVET commence donc réellement au début de l'année 2005, quand Jacques Drapé et Christophe Malet prennent contact pour la première fois avec Frank Durieux, spécialiste en imagerie vétérinaire, alors chef du service d'imagerie de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, pour lui parler de leur projet de création d'une structure de référé exclusif en région bordelaise.

Rapidement, ces trois protagonistes se rapprochent et travaillent d’arrache-pied pour donner vie à cette idée un peu folle, à une époque où l'activité référée exclusive est encore anecdotique en France.

Il faut d’abord constituer une équipe de vétérinaires spécialistes, qui a envie de se lancer dans ce projet si novateur. Olivier Toulza, fraichement débarqué des États-Unis, où il vient de finir sa résidence en médecine interne, se laisse tenter par l’aventure. Didier Noël Carlotti, co-fondateur du Collège Européen de Dermatologie Vétérinaire, est également enthousiaste dès les premiers jours, et prend en charge les rênes du service de dermatologie. Enfin, Susanne Schaum ouvre, quant à elle, le premier service de rééducation fonctionnelle et de physiothérapie en pratique privée en France.

Le projet immobilier prend cependant du retard. L'activité médico-chirurgicale débute donc dans la clinique vétérinaire du Bouscat. Un peu à l'étroit, la cohabitation laissera de drôles de souvenirs à ceux qui ont vécu cette période.

Ce n’est que durant l’été 2006 que les travaux de construction des bâtiments voient finalement le jour, et enfin, au mois de Septembre suivant, que les premières consultations commencent dans les nouveaux locaux.

C’est ainsi que débute réellement l’aventure pour toute l’équipe d’AQUIVET. Il faut équiper cette grande clinique, créer un outil de travail cohérent en mettant en place des protocoles d’hospitalisation et de gestion des patients, dans le respect total de la communication avec les propriétaires d’animaux et les vétérinaires qui font fait le choix de travailler avec nous.

En 2009, Frédéric Goulle, spécialiste en ophtalmologie vétérinaire, vient apporter un service supplémentaire à nos vétérinaires référents en créant le service d’ophtalmologie. La même année, Sébastien Viaud intègre le programme européen de spécialisation en dermatologie sous la direction de Didier Noël Carlotti.

En 2010, Pierre Menaut, fraichement débarqué du Royal Veterinary College à Londres et spécialiste en cardiologie, vient renforcer les rangs du service de médecine avec l’ouverture d’un service de cardiologie. La même année, Matthieu Cariou, spécialiste en chirurgie vétérinaire, vient pallier le départ à la retraite bien méritée d’un des fondateurs de la clinique, Jacques Drapé.

En 2012, Nathaniel Harran, spécialiste en imagerie, intègre le service d’imagerie, aux côtés de Franck Durieux.

En 2013, Sébastien Viaud devient officiellement spécialiste en dermatologie vétérinaire.

En Novembre 2014, c’est avec une grande tristesse que nous perdons notre collègue et ami Didier Noël Carlotti. Sébastien Viaud reprend alors la direction du service de dermatologie.

En 2015, Christophe Malet et Matthieu Cariou, pour le service de chirurgie, quittent la structure AQUIVET pour d’autres projets de vie. Jean-Guillaume Grand puis Iban Irubetagoyena, tout deux spécialistes en chirurgie vétérinaire, rejoignent alors l’équipe d’AQUIVET. Puis Franck Durieux, présent dès les premières heures d’AQUIVET tel que vous le connaissez, s’envole vers de nouvelles aventures, laissant les rênes du service d’imagerie à Nathaniel Harran.

Evidemment, tous ces services que nous offrons ne seraient pas aussi performants sans la présence et l’aide de nos vétérinaires assistants, avec notamment, Charlotte Barbé, en voie de spécialisation, présente depuis 2010 au sein du service d’ophtalmologie, Pauline Deprez, qui a intégré en 2016 le programme de spécialisation en imagerie vétérinaire sous la direction de Nathaniel Harran, Marion Lafouresse en médecine interne depuis 2014, puis tout récemment Meike Hammer qui a intégré le programme européen de spécialisation en chirurgie sous la tutelle de jean Guillaume Grand et d'Iban Irubetagoyena. Une équipe de vétérinaires, toujours plus nombreux, assure également les urgences de jour et de nuit, et ce, sept jours sur sept.

Mais AQUIVET, c’est aussi ses secrétaires pour accueillir les propriétaires, parmi tant d’autres tâches, une équipe administrative, qui aide à la gestion de notre structure au quotidien, et enfin, ses auxiliaires vétérinaires qualifié(e)s pour suppléer efficacement au travail des différents services. Certain(e)s sont d’ailleurs présents depuis les prémices de cette belle aventure.

Depuis l’ouverture d’Aquivet, en septembre 2006, les têtes ont certes un peu changé, mais l’esprit demeure intact. C’est ainsi plus de 40 personnes qui travaillent aujourd’hui ensemble pour offrir un service de qualité à notre profession et à un public demandeur de soins toujours plus à la pointe.

Des professionnels à votre service

L'équipe

Nos valeurs

Notre charte

Activité spécialiste et obligation de moyens renforcés

Plateau technique de pointe

Méthodes de travail actualisées et validées

Application des données récentes

Personnel qualifié et régulièrement formé

Activité en référé en partenariat avec le vétérinaire traitant pour former une chaîne de soins

Communication transparente

Partage des connaissances et formation continue

Publications et conférences à l'échelle, nationale, européenne et mondiale

Implications dans le vie des structures professionnelles (AFVAC, Collèges Européens, groupes de spécialistes en France et à l'étranger)

Formation des confrères sous contrat

Pourquoi choisir

un vétérinaire spécialisé

  • Quel diplôme a acquis le Vétérinaire Spécialiste ?

    Le statut de spécialiste est délivré par le Ministère de l’Agriculture:

    1)aux vétérinaires titulaires d’un Diplôme Européen de Vétérinaire Spécialiste (délivré par un Collège Européen de Spécialité Vétérinaire reconnu en France), sous la responsabilité du Bureau Européen de la Spécialisation Vétérinaire (EBVS)

    2)aux vétérinaires titulaires d’un Diplôme de Spécialiste Français (DESV = Diplôme d’Etudes Spécialisées Vétérinaires).

    Il n’existecependant qu’un titre de spécialiste reconnu à travers l’Europe (European SpecialistTM), délivré par les Collèges Européens des différentes spécialités (exemple : Médecine Interne [ECVIM], Chirurgie [ECVS], Imagerie Médicale [ECVDI], Dermatologie [ECVD], ophtalmologie [ECVO]….), sous la supervision de l’European Board of Veterinary Specialisation (EBVS).

    Les diplômés américains peuvent recevoir de factole titre de spécialiste européen s’ils satisfont les publications requises. Le statut de spécialiste européen est réévalué tous les 5 ans.

  • Comment obtenir un diplôme Européen ou Français?

    Un diplôme européen est délivré uniquement par un Collège Européen de la spécialité concernée. Ceci indique que le détenteur du diplôme a suivi un internat (ou équivalent d’au moins un an en pratique générale) et un résidanat de trois ans dans une structure approuvée et que sa compétence et son expertise ont été sanctionnées par un examen. Un résidanat (l’équivalent des internats en médecine humaine) correspond à un programme où le candidat se consacre à temps plein à sa discipline et à la préparation de son diplôme de spécialiste.

    Un diplôme français (DESV) est délivré par le Ministère de l’Agriculture. Il est en général délivré suite à un programme de résidanat et au passage d’un examen. Le DESV peut également être délivré à certains vétérinaires n’ayant pas pu faire de résidanat, par validation des acquis de l’expérience (VAE).

  • Comment savoir si un vétérinaire est un spécialiste européen ou français?

    Une liste des spécialistes reconnus en France est disponible sur le site de l’Association des Vétérinaires Spécialistes Français (www.avsf.fr) et sur celui del’Ordre des Vétérinaires (www.veterinaire.fr ; rubrique trouver un vétérinaire / vétérinaire spécialiste)

    La liste des diplômés Européens et Américains est également disponible sur les sites des Collèges concernés (ECVIM, ACVIM, ECVS, ACVS etc…) ou de l’EBVS (www.ebvs.org ) pour l’ensemble des Collèges européens.

  • Pourquoi faire appel à un vétérinaire spécialiste ?

    Le vétérinaire spécialiste, ayant reçu une formation de pointe dans un domaine donné, est apte à prodiguer la plus haute qualité de soins à nos animaux. Il est donc tenu d’être équipé de façon optimale pour exercer sa spécialité. Le vétérinaire spécialiste possède souvent des équipements de pointe aussi bien pour le diagnostic que pour le traitement des affections communes (exemple : radiologie numérique, scanner, IRM, échographe, endoscope, matériel de chirurgie osseuse, laser…). Mais il faut retenir que l’équipement ne fait pas le spécialiste : le spécialiste possède les équipements mais SURTOUT possède la connaissance et l’expérience qui lui permettent de tirer la quintessence du test diagnostique prescrit. Un test sophistiqué et coûteux sans interprétation adéquate n’a souvent que peu de valeur.

    Le vétérinaire spécialiste travaille « main dans la main » avec le vétérinaire généraliste comme cela se fait en médecine humaine. Le spécialiste vient en appoint de la démarche réalisée par le généraliste,lorsque des cas deviennent trop compliqués ou trop lourds ou qu’un test spécifique est nécessaire. Mais une fois la maladie diagnostiquée ou traitée, l’animal est à nouveau suivi par son généraliste qui gère l’ensemble des affections de l’animal dans leur globalité, au jour le jour, et dans le cadre d’une relation de proximité.

    Nous sommes certains que le développement de cette « chaine de compétences» améliorera la qualité des soins prodigués à nos animaux de compagnie.

  • Quels sont les « devoirs » du vétérinaire spécialiste?

    Se prévaloir du titre de spécialiste est un droit mais impose également des devoirs :

    -Un devoir de formation personnelle : le spécialiste est tenu de rester à la pointe des connaissances dans son domaine en assistant de façon régulière à des conférences internationales. Chaque Collège a en effet son « meeting » annuel.

    -Un devoir de formation des confrères généralistes ou spécialistes : le spécialiste est vivement encouragé à faire partager ses connaissances ou ses expériences via des congrès ou des formations continues.

    -Un devoir de publication : Le spécialiste participe à la recherche clinique dans sa discipline et à ce titre écrit des publications scientifiques.

    Le diplôme de spécialiste européen est donc réévalué à partir de ces différents critères tous les 5 ans.

  • Qu’est ce qu’un certificat d’études supérieures (CES) ou un Certificat d’études approfondies vétérinaire (CEAV)?

    Le CES ou le CEAV est le premier niveau de formation post-universitaire, et il indique que son détenteur est un vétérinaire ayant approfondi ses connaissances dans le domaine concerné. La possession d’un certificat ne donne pas accès au titre de spécialiste. Les CES et CEAV sont accessibles aux praticiens exerçant en pratique générale. Ils consistent en une formation théorique de quelques semaines (4 à 8 en général), un stage en structure où exercent des spécialistes et sont validés par un examen. Il ne s’agit donc pas d’une qualification de spécialiste qui passe par une formation de 3 ans à temps plein dans une discipline unique.

    Pour plus de renseignements :

    *Conseil Supérieur de l’Ordre des Vétérinaires : www.veterinaire.fr ; rubrique trouver un vétérinaire / vétérinaire spécialiste.

    *EBVS (European Board of Veterinary Specialization): www.ebvs.org.



05 56 95 01 01
Parc d'activités Mermoz
19, avenue de la forêt
33320 Eysines

Horaires & rendez-vous

Aquivet vous accueille pour les consultations spécialisées tous les jours :

Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 19h

Le samedi de 8h à 12h

Demandez un rendez-vous


Vos retours nous intéressent