Appareil respiratoire et coeur Collapsus trachéal

Collapsus trachéal

A retenir :

 

Le collapsus trachéal est communément rencontré chez les chiens de petite race comme Yorkshire terriers, Caniches et Loulous de Poméranie par exemple

 

Le collapsus trachéal est causé par un affaiblissement progressif des anneaux trachéaux

 

Quand le traitement médical n’est pas efficace, la chirurgie est une bonne option

 Le pronostic est bon suite à la chirurgie 

Anatomie

 

·         La trachée est un tube qui permet le passage de l’air de la gorge vers les poumons

·         La trachée est composée de 2 régions : trachée cervicale située dans le cou, et trachée thoracique dans la poitrine

·         La trachée est constituée d’anneaux cartilagineux en forme de C et d’un ligament trachéal dorsal qui relie les anneaux pour former un tube complet

·         Les anneaux sont reliés entre eux par un tissu fibreux3.jpg

5.jpg

 

·        

 

 

 

 

 

  sur l'image de gauche : collapsus trachéal , à droite une trachée normale

 2.jpg

                                illustrtation des différents stades de collapsus trachéal

 

 

  Le larynx est la porte d’entrée de la trachée et empêche les aliments et l’eau de pénétrer dans la trachée

·         Deux nerfs fins, les nerfs laryngés récurrents, se situent de chaque coté de la trachée et contrôlent les muscles du larynx. Une lésion de ces nerfs provoque ne paralysie laryngée

 

 

Origine du collapsus trachéal

 

·         Le collapsus trachéal est rencontré fréquemment chez les chiens de petite race comme Yorkshire terriers, Caniches, Loulous de Poméranie…

·         Le collapsus trachéal est provoqué par un affaiblissement progressif des anneaux trachéaux

·         Une étude a montré que les chiens avec un collapsus trachéal ont moins de chondroïtine sulfate dans leurs anneaux trachéaux

·         Le syndrome de Cushing (la glande surrénale produit trop de corticoïdes) peut affaiblir les cartilages

 

Signes cliniques

 

·         La toux est un signe classique de cette affection

·         La toux est fréquemment aggravée par le temps chaud, l’effort et l’excitation

·         L’évanouissement qui survient par manque d’oxygène

·         Intolérance à l’exercice

 

Tests diagnostiques

 

·         Numération formule sanguine

·         Biochimie sanguine

·         Test sanguin pour le syndrome de Cushing en cas de signes d’appel

·         Analyse urinaire

·         Radiographies en inspiration et expiration

·         Fibroscopie

 

  1.jpg

le retrécissement de la trachée est visible à l'entrée de la poitrine sur cette radiographie en inspiration

Choix thérapeutiques

 

·         Traitement médical :

  •  
    • Inhibiteurs de toux
    • Antibiotiques si indiqués
    • Corticoïdes à action rapide
    • Bronchodilatateurs
    • Perte de poids
    • Utilisation d’un harnais au lieu d’un collier
    • Limiter l’excitation
    • Eviter les environnements chauds

·         Traitement chirurgical :

  •  
    • Indiquée en cas de collapsus avancé
    • Indiquée lorsque le traitement médical n’est pas efficace
    • La chirurgie consiste en le placement de sutures sur des anneaux de plastique placés autour de la trachée
    • Lorsque ce traitement n’est pas envisageable (notamment collapsus thoraciques ou de haut grade), un autre traitement consiste à placer une structure auto-expansive modelée sur la trachée et fabriquée sur mesure dans la trachée. Elle est placée par endoscopie. L’inconvénient est le cout de cette prothèse
  DSC04459.jpg

DSC04460.jpg

DSC04461.jpg

 

Post-opératoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

·         Des antitussifs sont nécessaires pendant la cicatrisation : une toux excessive peut rompre les sutures

·         Analgésiques

·         Antibiotiques

·         Exercice limité pour 1 mois

·         Utilisation du harnais au lieu de collier

·         Perte de poids

 

Complications possibles

 

·         Bien que rare, un décès lors de l’anesthésie peut survenir. Grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques modernes et d’appareils de monitorage (ECG, oxymétrie pulsée), le risque est minimisé

·         L’infection est une complication peu fréquente

·         Paralysie laryngée

·         Inflammation des voies respiratoires

·         Nécrose de la trachée

·         Récidive

·         Pneumonie