Suivez notre blog santé

Infos santé

LA DERMATITE A MALASSEZIA
Peau, oreilles, pelage

La dermatite à Malassezia est une maladie de la peau due à la multiplication importante de levures appelées Malassezia

I - L’agent responsable : qu’est-ce qu’une Malassezia ?

Les Malassezia sont des champignons unicellulaires de petite taille (2 à 7 µm). Il en existe 7 espèces différentes dont la plus courante chez le chien est Malassezia pachydermatis.

Ces levures sont des hôtes habituels et saprobes (“qui vivent avec”) de la peau du chien du chat (ainsi que d’autres mammifères). On en trouve sur 50 % des chiens (babines, conduits auditifs externes, membres, dos, ventre, aine, ars, et anus).

Sur un chien sain, la levure va se multiplier et être aussitôt éliminée par l’organisme à la fois mécaniquement par le biais de la chute des squames et aussi par les défenses immunitaires (macrophages).

Dans dans des conditions normales, la population de Malassezia reste faible.

II - Comment se développe la dermatite à Malassezia ?

L’équilibre entre la multiplication des Malassezia et leur élimination est rompu. On assiste à une importante multiplication des levures à la surface de la peau et celles-ci deviennent alors pathogènes.

Cette colonisation de la peau peut être due à des modifications cutanées telles que : augmentation de la production de sébum (et de cérumen) et états kératoséborrhéiques, humidité excessive, présence de plis cutanés marqués, effractions cutanées (par exemple dues au grattage). Une baisse des défenses immunitaires peut également être à l’origine de la multiplication des Malassezia.


Il est important de différencier :

* La dermatite à Malassezia primaire :

La maladie ne peut être reliée à aucune cause sous-jacente (on dit qu’elle est idiopathique). Elle rétrocède au traitement. Dans certains cas il n’y a pas de rechutes ; dans d’autres, au contraire, elle réapparaît régulièrement et cette chronicité nécessite des traitements réguliers préventifs.

* La dermatite à Malassezia secondaire :

La multiplication des Malassezia est favorisée par une cause sous-jacente qui a modifié le revêtement cutané et/ou les défenses immunitaires de l’hôte. On peut citer par exemple les pyodermites, les ectoparasitoses, certaines allergies, les maladies hormonales, les troubles de la kératinisation, l’administration de corticoïdes ou d’antibiotiques (parfois).

Dans le cas, la cause sous-jacente ayant favorisé la multiplication des levures doit être également identifiée et traitée afin d’éviter les rechutes (ce qui devient alors possible). Les médicaments favorisants la multiplication des levures doivent cependant être évités, notamment les corticoïdes.

III - Les signes cliniques : comment se présente la dermatite à Malassezia ?

Les adultes de tout âge et des deux sexes peuvent être atteints. Certaines races sont prédisposées (West Highland White Terrier, Bassets Hound, Teckels, Cockers, Caniches, Bergers Allemands, Collies, Shetlands, Jack Russel Terriers, Silky Terriers, Terriers Australiens, Springer Spaniels et Shar Peï).

La maladie apparaît le plus souvent pendant l’été. Elle n’est pas contagieuse (ni à l’homme, ni aux autres animaux).

La dermatite à Malassezia peut être :

* soit généralisée à tout le corps,

* soit localisée à plusieurs régions du corps avec une préférence pour la face (oreilles avec otite, lèvres) et les parties ventrales du corps (cou, ars ventre, membres et pieds, plis cutanés et région anale).

Le prurit est constant et très marqué. Au début, la peau est érythémateuse (rose à rouge) avec papules (boutons) et macules (taches) puis lorsque la maladie a évolué depuis un certain temps, la peau se pigmente en noir (hyperpigmentation) et/ou s’épaissit donnant un aspect de peau d’éléphant (lichénification).

Un état kératoséborrhéique est présent (il aggrave éventuellement un trouble sous-jacent lui aussi à expression kératoséborrhéique). La peau et le pelage sont gras avec une forte odeur rance et il y a de nombreuses squames et croûtes.

Une alopécie diffuse peut apparaître.

IV - Le diagnostic

Il est fondé sur l’anamnèse (histoire de la maladie), l’examen clinique et la mise en évidence de nombreuses Malassezia sur la peau.

Pour observer ces Malassezia, des prélèvements de peau lésée sont effectués par calque ou écouvillonnage, que l’on observe ensuite au microscope lors de la consultation. La levure se reconnaît facilement du fait de sa forme particulière ovale ou dite en “bouteille de Perrier” ou cacahuète (la cellule est en train de se diviser : c’est son mode de multiplication).

On peut aussi faire des biopsies ou des mises en culture.

V - Le traitement : que faire ?

Le traitement de la dermatite à Malassezia peut être systémique (par voie orale) et/ou topique (applications locales) suivant le cas :

* traitement systémique

il s’agit de comprimés de kétoconazole à donner chaque jour pendant 1 à 2 mois

* traitement topique

il est effectué grâce à des shampooings antifongiques (par exemple à la chlorhexidine) ou à des shampooings anti-séborrhéiques suivis d’un rinçage avec une solution antifongique (énilconazole).

Rappelons ici que la reconnaissance d’une cause sous-jacente et son contrôle préviendront les récidives et l’installation d’une dermatite à Malassezia.

La dermatite à Malassezia se guérit ou se contrôle très bien lorsque le traitement, qui un peu lourd pour le propriétaire et le chien, est correctement fait et suivi.


Auteur: Dr Vet Sébastien Viaud, Dip. ECVD

05 56 95 01 01
Parc d'activités Mermoz
19, avenue de la forêt
33320 Eysines

Horaires & rendez-vous

Aquivet vous accueille pour les consultations spécialisées tous les jours :

Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 19h

Le samedi de 8h à 12h

Demandez un rendez-vous


Vos retours nous intéressent