Suivez notre blog santé

Infos santé

La maladie des plis (intertrigo)
- Peau, oreilles, pelage

La « maladie des plis » (communément appelée « dermatite des plis » ou « intertrigo ») est fréquente dans certaines races de chien (Sharpei, Cocker, Carlin, Bouledogues français et anglais, Pékinois, Setter,…) ou chez les animaux obèses. Elle est essentiellement liée à la conformation de l’animal.

Quatre zones sont classiquement affectées et toutes se caractérisent par un excès de peau. On distingue selon la localisation, les intertrigos labial, facial (ou nasal), vulvaire et de la queue.

Les plis cutanés créent un environnement chaud et humide propice au développement bactérien. Ils sont de plus soumis à des frictions répétées et situés près de zones de sécrétions (salive, larmes, urines, selles, sécrétions vaginales). L’ensemble de ces conditions peut favoriser l’apparition d’une infection cutanée accompagnée de grattage et de douleur.

Utilisé seul, le traitement médical est généralement inefficace car la dermatite est consécutive à une déformation anatomique de la peau. Malgré l’amélioration clinique souvent constatée après la mise en place d’un traitement médical agressif, la récidive est inévitable.

La résection chirurgicale des plis de peau apparaît alors comme la seule option curative définitive. L’objectif du traitement chirurgical est de procéder au retrait du ou des plis de peau atteints afin de rétablir un environnement cutané correct. Ce geste chirurgical est spécifique du type d’intertrigo. Les résections des plis de la face, de la lèvre (= chéiloplastie), de la queue, de la région péri-vulvaire (= vulvoplastie) ou dans certains cas l’amputation de la queue (= caudectomie), sont les procédures chirurgicales qui résolvent cette affection.

Tout traitement chirurgical doit être précédé par la mise en place d’un traitement médical d’une durée d’au moins deux semaines contribuant à l’assainissement de la future zone opératoire.



Photo 1. Dermatite des plis de la face chez un Carlin. Le chevauchement des plis de peau est responsable d’une inflammation marquée par un érythème (= rougeur) et une exsudation.

(Crédit photo: JG Grand)

Photos 2. Maladie du pli de la queue chez un Bouledogue anglais (queue en « tire-bouchon ») secondaire à une déviation des vertèbres coccygiennes terminales.

(Crédit photo: JG Grand)


Photos 3. Résection chirurgicale des plis de la face chez un Carlin. Résultat final après la mise en place des points cutanés.

(Crédit photo: JG Grand)


Photos 4. Résection du pli de la queue. Résultat final15 jours après l’intervention chirurgicale.

(Crédit photo: JG Grand)

Auteur : Dr Jean-Guillaume Grand, DESV, DipECVS

Service de chirurgie, Aquivet

05 56 95 01 01
Parc d'activités Mermoz
19, avenue de la forêt
33320 Eysines

Horaires & rendez-vous

Aquivet vous accueille pour les consultations spécialisées tous les jours :

Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 19h

Le samedi de 8h à 12h

Demandez un rendez-vous


Vos retours nous intéressent