Suivez notre blog santé

Infos santé

Le golden retriever - fiche santé
- Santé

Chien très populaire depuis les années 1990, le Golden retriever est un chien de taille moyenne, à l’origine utilisé lors de la chasse au gibier d’eau. Son poil mi-long peut prendre une teinte allant du crème au doré foncé. Sn chien dont la conformation harmonieuse est très proche de celle du Labrador retriever. Son faciès reflète son incroyable douceur. Sa truffe est noire et son museau possède un stop bien marqué.

Caractère

Le Golden retriever est un chien docile, extrêmement amical et attachant, qui possède néanmoins un goût tout particulier pour le travail. Son éducation est aisée, et pour peu qu’il soit correctement stimulé, il pourra apprendre de nombreux tours. Ses capacités font de lui un très bon chien guide d’aveugles ou d’aide aux personnes souffrant de handicaps. C’est aussi un chien qui aime tout particulièrement l’eau, et qui sera agile pour nager grâce à ses pattes palmées. Il est en général plus indépendant que son cousin le Labrador.

Soucis de santé liés à la race

  • Obésité : Son caractère glouton fait souvent croire à ses maîtres qu’il n’est pas assez nourri. S’il n’est pas strictement limité à une ration adaptée à son poids, il prendra des kilogrammes superflus et deviendra rapidement obèse. L’obésité, comme chez l’homme, le prédispose à de nombreuses maladies (arthrose précoce en particulier).
  • Sténose aortique : Maladie génétique entraînant une réduction du diamètre de l’aorte, juste à la sortie du cœur. Cette maladie cardiaque entraîne de la fatigue, mais surtout oblige le cœur à travailler davantage, ce qui peut causer d’autres maladies.
  • Méga œsophage : Dilatation de l’œsophage sur une longue portion, entraînant en particulier des régurgitations. Cette maladie peut être liée à un problème neuromusculaire (myasthénie grave en particulier).
  • Ostéochondrose de l’épaule : Défaut de conformation de cette articulation (bien souvent traitable chirurgicalement), qui entraîne de la douleur (et donc bien souvent une boiterie), et un développement rapide d’arthrose (bien souvent difficile à traiter). Cette maladie touche les 2 épaules dans 50% des cas.
  • Dysplasies du coude et de la hanche : Défaut de conformation de ces articulations (bien souvent traitable chirurgicalement), qui entraîne de la douleur (et donc bien souvent une boiterie), et un développement rapide d’arthrose (bien souvent difficile à traiter). Très fréquente dans cette race.
  • Hémangiosarcome : Tumeur cancéreuse des vaisseaux sanguins, qui prend son origine sur la rate ou à la base du cœur. Le pronostic est très variable suivant la localisation et le développement de cette tumeur. Un bilan d’imagerie complet peut être recommandé pour rechercher la présence de métastases (petites cellules tumorales envoyées à distance, qui peuvent rendre difficile le traitement).
  • Uretère ectopique : Cette maladie se déclare généralement avant l’âge d’un an par la présence d’une incontinence urinaire, le plus souvent chez la femelle. Elle est due à un défaut de positionnement de l’uretère (canal reliant le rein à la vessie). Le traitement peut être médical ou chirurgical selon les cas.
  • Paralysie laryngée : Un défaut d’innervation de l’appareil laryngé qui permet de s’ouvrir pour laisser respirer l’animal et se fermer lors de la déglutition se développe. C’est une maladie dégénérative qui touche le plus souvent des animaux âgés. Elle se reconnait par une fatigue à l’effort du chien, associée à une modification de la voix et un bruit de « cornage » lors de la respiration. Dans les cas les plus graves, le chien peut littéralement s’étouffer lors d’une crise majeure.


Auteur: Dr Vet Geoffrey Pagès

05 56 95 01 01
Parc d'activités Mermoz
19, avenue de la forêt
33320 Eysines

Horaires & rendez-vous

Aquivet vous accueille pour les consultations spécialisées tous les jours :

Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 19h

Le samedi de 8h à 12h

Demandez un rendez-vous


Vos retours nous intéressent