Suivez notre blog santé

Infos santé

INTOXICATION PAR LES MYCOTOXINES TREMOROGENIQUES /INTOXICATION PAR LES NOIX
- Urgences

QUE SONT LES MYCOTOXINES ?

Les mycotoxines sont des toxines produites par des champignons qui se développent sur la nourriture avariée. Il existe un grand nombre de mycotoxines différentes, notamment les mycotoxines trémorogéniques qui contiennent une neurotoxine provoquant des troubles neurologiques chez nos chiens.

La plupart des champignons qui se développent sur les aliments avariés sont les Penicilliums, ceux-ci produisent différentes toxines (Pénitrem A, Tomitrem, Roquefortines…) qui sont neurotoxiques. D’autres champignons moins fréquents, les Aspergillus, produisent des toxines (Aflatoxines) hépatotoxiques.

Par leur tendance à être attirés par les déchets, les chiens sont très exposés à cette intoxication (beaucoup plus que nos chats).

La plupart des cas d’intoxication vus en urgence sont des chiens qui ont ingéré un grand nombre de noix ayant pourri au sol.

OU RETROUVE-T-ON LES MYCOTOXINES ?

Nous pouvons retrouver des mycotoxines dans :

-les noix rances laissées au sol

-les aliments avariés laissés à température ambiante

-les poubelles d’ordures ménagères

-les composts

-les croquettes avariées ou humides


COMMENT EVITER QUE MON CHIEN INGERE DES MYCOTOXINES ?

Pour éviter toute intoxication, il faut mettre les aliments avariés à la poubelle, mais celle-ci ne doit pas être accessible par votre chien.

De même, le compost de la maison ne doit pas être à portée du chien.

De plus, il faut être vigilant à ramasser les noix tombées en dessous des noyers du jardin, ou éviter toute promenade non surveillée à proximité de noyers.

Soyez aussi vigilant à conserver les croquettes de vos animaux dans un endroit sec.

QUELS SONT LES SYMPTOMES ?

Les signes cliniques apparaissent après 30 minutes à quelques heures après l’ingestion.

Les mycotoxines provoquent principalement des signes neurologiques , notamment des tremblements intenses généralisés pouvant être confondus avec des convulsions (cf Vidéo), et des troubles digestifs.

Les signes qui peuvent alerter sont :

  • Tremblements généralisés
  • Ataxie (=démarche non coordonnée, « comme si votre animal avait bu »)
  • Convulsions
  • Hyperesthésie
  • Nystagmus (mouvements involontaires et saccadés des yeux, de faible amplitude, le plus souvent horizontaux)
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Hyperthermie

MON CHIEN TREMBLE, EST-CE FORCEMENT UNE INTOXICATION AUX MYCOTOXINES ?

Non, il existe de nombreuses autres causes de tremblements chez le chien. Ceux-ci peuvent être causés par une affection neurologique (Syndrome de tremblements répondant aux corticoïdes (« maladie du petit chien blanc »), tremblement épisodiques idiopathiques, affection du cervelet…), une affection métabolique (hypoglycémie, hypocalcémie, maladie hépatique), d’autres toxines (métaldéhyde, organophosphorés, xanthines (caféine…), noix de macadamia, marijuana), voire des maladies infectieuses (Carré, rage). C’est pour cette raison qu’en cas de tremblements intenses, un vétérinaire doit être consulté afin de faire le tri parmi toutes ces possibilités.

QUEL EST LE MODE D’ACTION DES MYCOTOXINES ?

Le mode d’action des mycotoxines trémorogéniques n’est pas totalement connu, néanmoins ces toxines sont lipophiles, cette particularité leur permet de traverser la barrière hémato-encéphalique, c’est-à-dire de rejoindre le cerveau et d’agir sur le système nerveux central. Le pénitrem A semble avoir une action double et affecte la neurotransmission inhibitrice et excitatrice.

Les études scientifiques n’ont pas encore permis de quantifier la dose de mycotoxines présente dans les aliments avariés, il est donc impossible de déterminer si le chien a ingéré une dose toxique ou non.

QUE FAIRE LORSQUE MON CHIEN A INGERE DES NOIX RANCES OU LE CONTENU D’UNE POUBELLE ?

Lorsque vous avez vu votre chien ingérer beaucoup de noix ou le contenu d’une poubelle, vous devez appeler votre vétérinaire, celui-ci vous indiquera alors la marche à suivre.

Si des signes cliniques sont présents, notamment les tremblements ou convulsions, une consultation d’urgence chez votre vétérinaire doit être réalisée, celui-ci examinera votre animal et le mettra sous perfusion pour stimuler l’élimination des toxines, de plus il fera un bilan sanguin complet pour évaluer les paramètres rénaux et hépatiques.

Le vétérinaire peut aider à éliminer les toxines, réduire les symptômes et augmenter les chances de survie du chien. Sans traitement, l’intoxication peut parfois être fatale.

QUEL EST LE TRAITEMENT ?

Le traitement repose sur deux points majeurs :

  • Prévenir l’absorption des toxines
  • Traiter les signes cliniques de l’intoxication

L’induction des vomissements, les lavages gastriques et l’administration de charbon activé (pour limiter l’absorption de la toxine) sont souvent utilisés pour traiter la plupart des intoxications. Cependant en raison de l’absorption rapide du pénitrem A, la fenêtre thérapeutique pour induire les vomissements ou le charbon actif est souvent limitée (< 2 heures après l’ingestion). Des lavages gastrique sont parfois réalisés sous anesthésie, mais en cas de troubles neurologiques sévères ils peuvent représenter un risque de pneumonie par aspiration. Le rapport bénéfice/risque est donc évalué.

Dans les cas les plus critiques, avec des signes neurologiques sévères (tremblements, désorientation, convulsions, hyperthermie), le vétérinaire hospitalisera le chien sous perfusion pour diluer les toxines dans le sang et favoriser leur excrétion. Des médications plus précises comme des anticonvulsivants, myorelaxants ou tranquillisants peuvent être employés selon les symptômes. Des antiémétiques sont souvent administrés afin de diminuer le risque de pneumonie par aspiration. La température est surveillée et des meures de refroidissements sont mises en place en cas d’hyperthermie.

Récemment, l’administration d’émulsions lipidiques intraveineuses a été décrite en médecine vétérinaire afin de contrer les intoxications liées à des substances lipophiles, mais il existe peu de données sur leur utilisation dans cette intoxication.

Le pronostic est bon à favorable chez les patients répondant aux traitements de support. Cependant, les chiens présentant des convulsions ont un pronostic plus réservé.

Les signes cliniques peuvent persister de 24h à 5 jours. Certains cas rapportés ont montré des signes neurologiques persistant jusqu’à deux mois.

Auteurs: Dr Vét Anne Jeanneau et Dr Vét Pierre MENAUT (2019)



05 56 95 01 01
Parc d'activités Mermoz
19, avenue de la forêt
33320 Eysines

Horaires & rendez-vous

Aquivet vous accueille pour les consultations spécialisées tous les jours :

Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 19h

Le samedi de 8h à 12h

Demandez un rendez-vous


  Vous affirmez avoir pris connaissance de nos conditions d'utilisation

Vos retours nous intéressent

  Vous affirmez avoir pris connaissance de nos conditions d'utilisation